PORT AUTONOME DE LOME

MOT DE BIENVENUE DU DG DU PAL - COMITES TECHNIQUES DE L’AGPAOC

- Monsieur le Ministre des Infrastructures et des Transports,

- Mesdames, Messieurs les Ministres,

- Monsieur le Secrétaire Général de l’AGPAOC,

- Monsieur le Président du Conseil d’Administration du Port Autonome de Lomé,

- Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux Membres de la Communauté Portuaire de Lomé (A2PL),

- Madame la Vice-présidente de la Délégation spéciale de la Ville de Lomé,

- Mesdames, Messieurs les Directeurs de Département et Chefs de Service du Port Autonome de Lomé,

- Messieurs les partenaires sociaux du Port Autonome de Lomé,

- Honorables Délégués,

- Distingués Invités,

- Mesdames et Messieurs.


Lorsqu’en Côte d’Ivoire les lampions s’éteignaient sur la dernière réunion du Conseil tenue du 29 Juin au 02 Juillet 2015, l’Association de Gestion des Ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC), conformément aux dispositions statutaires, avait porté son choix sur le Togo pour abriter les assises de  certains Comités Techniques. 

Cette volonté exprimée à Abidjan en Juillet dernier est devenue une réalité et nous sommes réunis ce jour dans cette salle de l’Hôtel Sarakawa, pour procéder à l’ouverture officielle des travaux des présentes rencontres. Elles concernent essentiellement trois comités à savoir: « Sécurité Maritime Protection de l’Environnement et Exploitation (SMPEE) », « Etudes Techniques Infrastructures et Développement (ETID) », et des « Chargés d’Affaires (CA) ».

Je voudrais donc, au nom des travailleurs du Port Autonome de Lomé, m’acquitter d’un agréable devoir, celui de prendre la parole pour souhaiter à toutes les délégations ici présentes, la plus chaleureuse et cordiale bienvenue à Lomé.

Votre présence massive à ce rendez-vous traduit tout l’intérêt et toutes les espérances que vous placez dans cet outil de coopération interportuaire que constitue l’Association de Gestion des Ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Mes salutations s’adressent également au personnel du Secrétariat Général et au Secrétaire Général lui-même, pour les sacrifices consentis chaque jour dans la consolidation des acquis de cette noble Association.

Mes remerciements vont, d’abord à Monsieur le Ministre des Infrastructures et des Transports qui, malgré son agenda que nous savons extrêmement chargé, a tenu à présider personnellement les travaux qui s’ouvrent ce jour. Merci d’avoir sacrifié de votre précieux temps, Monsieur le Ministre, pour nous témoigner votre soutien et manifester l’intérêt que vous portez à notre secteur d’activités.

Je voudrais dire un grand merci à l’ensemble des invités et à tous ceux qui ont œuvré à la réussite de cette cérémonie et les exhorter à persévérer dans leurs efforts pour le succès des travaux de ces Comités Techniques.

Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les Délégués des Ports Membres de l’Association, vous avez fait le bon choix en décidant de tenir les présents travaux à Lomé. Je voudrais donc vous prier de vous sentir à l’aise pour examiner les sujets épineux qui nous réunissent ensemble.
 
Pendant quatre jours, Honorables Délégués, Mesdames et Messieurs, vous allez vous pencher sur des dossiers d’une importance vitale pour nos unités respectives afin de relever les défis que nous impose le contexte économique ; car, du mode de conditionnement des marchandises jusqu’aux moyens de levage, nos ports sont affectés par la célérité des progrès technologiques à tel point que les recherches de solutions dépassent le cadre unique de compétence de nos autorités nationales.

C’est donc en cela qu’il faut saluer la tenue des présentes réunions des Comités Techniques qui se veulent, non seulement un cadre propice d’échange d’idées et d’expériences, mais aussi et surtout, l’occasion de peaufiner les projets et programmes dans les ports pour répondre aux attentes des acteurs du Commerce Extérieur et aux impératifs de la coopération interportuaire afin de donner, à nos ports, la réputation d’entreprises commerciales et fidéliser leur clientèle. 

Face aux mutations technologiques et aux grands défis auxquels font face nos ports, il est plus que nécessaire que des rencontres de ce genre se multiplient pour éclore des idées appropriées qui seront mises à la disposition des administrations portuaires en vue de la réalisation des ambitieux projets de développement de toute l’Afrique.

J’ai l’espoir que de ces assises sortent des résolutions qui soient à la hauteur de notre ambition commune, celle qui vise à accélérer le développement de nos ports dans l’intérêt supérieur des populations des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.



Vive l’AGPAOC, 

Vive la coopération sous régionale,

Vive la République Togolaise,

Je vous remercie.
 

SURETE PORTUAIRE

COMMUNAUTE PORTUAIRE

Associations du PAL

LES PARTENAIRES DU PAL: